Depuis mon retour du 4L trophy, je travaille dans une grosse société américaine. Ca n’a rien d’extraordinaire, mais c’est ainsi. Mes activités imposent un usage très important de l’ordinateur. Jusque là, rien de fantastique. Comme l’écrasante majorité des entreprises, j’utilise microsoft windows et microsoft office sur du matériel Dell et IBM. Toujours pas la moindre once d’originalité.

Et tous les jours, tous les matins, en allumant l’écran (CRT), je me dis que quand même, si ces systèmes rendent des services et permettent des choses impensables sur papier, on est encore à des années lumières du bureau sans papier, dominé par les seuls écrans.

En cause, l’ergonomie, encore et toujours. Quoi qu’on en dise, quoi que l’on fasse, jamais le couple souris-clavier et software n’atteindront le degré de simple efficacité du crayon et du papier. Encore moins sur un écran limité à 17, 19 ou même 21 pouces. Il suffit de regarder la surface d’un bureau, ou l’on peut éparpiller des documents, et le timbre poste de surface utile d’un écran, une fois éliminés les barres d’outils et autres contrôles. Je suis assez impatient de voir la souris et le clavier se faire éjecter du hardware informatique : ces intermédiaires entre l’écran et la main sont inconfortables.

En cela, le prototype de microsoft représente à mon sens l’avenir (sauf qu'en fait, sur le système microsoft, il faut des caméras dans la pièce ou se trouve l'objet, ce qui élimine toute idée de grand public et de généralisation du système). Le bureau ne doit plus supporter l’écran, il doit être l’écran, si l’on veut prétendre éliminer les stylos de nos bureaux. Et encore, on utilisera sûrement des stylets pour les travaux de précision, car nos gros doigts boudinés ne sont pas vraiment pratiques pour dessiner un tableau ou un croquis. Même si c’est de la science fiction (ou de l’anticipation), je rêve de voir mon bureau devenir une grande table informatique. Vu la taille faramineuse des tableaux que je dois parfois comparer, le alt+tab pourra enfin foutre le camp.

Le alt+tab. Parlons en, de celui là. Car si le bureau numérique est encore lointain, le couple windows+office est bien présent, lui. Et là, on ne peut pas dire que les outils de microsofts soient à l’avant-garde de l’ergonomie. Et en bon mac-user, quand je suis en train de me battre contre ces saletés de tables excel et access, je rêve d’exposé. Mon exposé de mac OSX, pourquoi n’existe tu pas chez ceux d’en face ? Parfois, ma souris va toute seule dans le coin en bas à droite, dans l’espoir de voir toute les fenêtres s’exposer en miniatures en un clin d’œil, et me permettre de switcher autrement qu’avec cette stupide barre des taches. D’ailleurs, j’ai entendu par ci, par là, des retours d’expérience à propos du joli flip3D de vista, soit disant équivalent d’exposé. Les gens trouvent que ça ne sert à rien : en perspective et en transparent, les fenêtres sont toujours empilés, et c’est toujours aussi chiant de passer de l’une à l’autre. J’ai entendu dire aussi que la transparence, c’est bien beau, mais ça n’aide pas à reconnaître les fenêtres quand elles commencent à s’accumuler. On s’en serait douté, tiens. D’ailleurs, le jour ou microsoft comprendra que ce qu’on veut, ça n’est pas des supers prouesses graphiques transparentes de la mort, ni même des montagnes de fonctions qui se font doublons, mais juste un truc qui ne fait pas mal aux yeux et ou accéder à une fonction de base (ou même juste changer de fenêtre) n’impose pas 4 ou 5 clics, la vie deviendra plus belle. Même sur un CRT de 17 pouces.

D’ailleurs, en parlant de transparence. Quelqu’un peut il me dire pourquoi Apple a fait une horreur pareille avec la barre des menu du desktop? Vous ne voyez pas de quoi je veux parler? Bon, OK, je vais vous préparer un petit billet spécial nouveau gros chat d'Apple. C'est vraiment parce que vous insistez... :fleur: