Rouge-cerise.net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - ordinateur

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, juillet 24 2008

Main droite ou main gauche

Evidement, on va encore dire que je ne sais pas choisir. Mais j’ai assez rigolé de la stupeur d’Arnaud devant l’image de mon imac, et plus précisément de l’agencement du couple souris - clavier : oui, la souris est à gauche. Mais après tout, pourquoi donc le fait d’être gaucher pouvait il présenter une information intéressante ou au moins anecdotique ? Les gauchers sont-ils plus intelligents ? En ont-ils une plus grosse ? Ont-ils plus de succès ? Sont plus régulièrement pédés ?

J’ai tenté de réfléchir par moi-même, mais mon esprit chétif ne s’est souvenu d’aucune rumeur croustillante sur la question. Quand à Wikipedia, il ne m’a rien appris d’extraordinaire, tout au plus que pour être complètement gaucher, il faut l’être pour les mains, mais aussi le reste (yeux, etc…).

Avec une curiosité teintée de sadisme, j’ai laissé la confusion s’installer lorsque Tarvalanion est intervenu également. Le malheureux, qui m’a pourtant davantage vu en vrai qu’Arnaud Seldon, ne se souvenait pas non plus que j’étais gaucher. Et pour cause : je ne le suis pas. Enfin, par pour les mains. Du moins, pas pour tout : il est vrai que j’utilise la souris de la main gauche, et que je change toujours la position du couteau pour le mettre à gauche. Mais j’écris de la main droite, et ma main droite sera ma main naturelle pour quasi toutes les activités... En revanche, j’ai constaté que pour les yeux, par exemple, je suis clairement gaucher : mon œil gauche a toujours l’ascendant sur le droit, toujours. Si je dois fermer un œil, je fermerai le droit, si je dois regarder dans une longue vue ou un microscope, je choisirai inconsciemment l’œil gauche. Je soupçonne d’ailleurs mon œil droit d’être une grosse faignasse et de faire le minimum, surtout en fin de journée.

Maintenant, pourquoi utiliser la main gauche pour la souris ? C’est très simple : parce que c’est plus pratique. Notez que je suis parfaitement capable d’utiliser une souris de la main droite, avec la même précision, et d’ailleurs, mes souris sont placées à gauche mais configurées en mode droitier : le clic droit est toujours à droite, et le clic gauche, à gauche. Je clique droit avec mon index, et gauche avec mon majeur. Limpide, n’est ce pas ?

Maintenant, pourquoi est ce que j’estime que c’est plus pratique ainsi ? Simplissime :

Installez votre matériel : face à l’écran, le clavier alphabétique. A sa droite, décentré par rapport à l’écran, le pavé numérique. Et encore plus décentré, la souris. Tout est concentré sur la partie droite, il n’y a aucun équilibre visuel et ça fait moche. Mais si vous placez la souris à gauche, vous équilibrez les masses par rapport à l’écran, c’est plus beau. Voila pour l’argument qui tue. Pour un PC, c’est mesquin, pour un splendide imac, c’est vital

Mais ce n’est pas tout. Vous êtes droitier, souris à droite. Vous voulez utiliser le pavé numérique : vous lâchez la souris, tapez, revenez à la souris, la reprenez, recherchez la position du pointeur… Peu pratique, perte de temps, mouvements superflus. Alors, vous conservez la souris en main, et utilisez la main gauche pour le pavé numérique. Vous faites plein d’erreur car vos doigts de la main gauche ne sont pas précis. En plus, vous êtes contraints de tourner tout votre buste pour atteindre le pavé numérique de la main gauche. Anti-ergonomique et surtout, épuisant si vous le faites à longueur de journée. Ou alors, vous décalez tout le clavier, mais vous devez ensuite le rebouger à chaque besoin de taper un texte.

Autre solution, vous faites comme moi : bureau équilibré, pavé numérique à droite, souris dans la main gauche. Vous tapez les chiffres de la main droite, tout en conservant le contrôle du pointeur, rien de plus naturel, moins de temps perdu et un buste bien en face du bureau, 100% du temps. Pour le texte, mains droite et gauche se rejoignent naturellement au centre. Rien de plus simple!

vendredi, juillet 11 2008

D'un Apple à l'autre

Aujourd'hui, mon vénérable powerbook effectue son dernier voyage. J'ai effacé toutes mes données, détruit la session, nettoyé le clavier et même l'écran, effectué les dernières mises à jour et créé une nouvel utilisateur soigneusement préparé pour avoir l'indispensable des logiciels directement dans le dock. Après 3 ans de bons et loyaux services, un voyage en Chine, des heures de rendus des videos de mes périples, il est l'heure pour lui d'entamer une retraite bien mérité entre les mains de ma môman. Elle le voulait absolument pour monter videos et diaporamas de ses périples à elle: je le lui avait prêté et expliqué pour monter le film d'un voyage en Islande et elle fut conquise par le couple iphoto, imovie et idvd.

En ce qui me concerne, je tourne la page des ordinateurs portables. Les études terminées, je n'ai plus besoin de trimbaler un ordinateur en cours, et j'ai l'intention de me poser. Après la mobilité, j'ai donc opté pour un couple puissance et surtout visibilité meilleurs. Evidement, je reste chez Apple parce que c'est mieux et d'ailleurs, le bide qu'est microsoft vista le montre bien.

Et comme je voulais plus grand que 15 pouces et que La Cigale m'a incité à être déraisonnable, je n'y suis pas allé avec le dos de la main morte: j'ai carrément opté pour un imac 24 pouces. Commandé sur le refurb Apple, j'ai eu comme certains l'heureuse surprise de recevoir mieux que prévu: un disque 500Go au lieu de 320 et 2Go de ram au lieu d'un seul. Depuis un mois, il fonctionne à merveille et je suis absolument ravi.

imac_24_powerbook_15.JPG

jeudi, avril 17 2008

Quand Apple se dédit.

Moi, il y a quelques jours : Ainsi, si l'image de fiabilité des produits Apple est à mes yeux une seconde fois écornée (2 problèmes après 30 mois de sans faute), il faut admettre que le service après vente est très accessible, très compétent et très sympathique. Ça compense un peu.

Je retire. Mieux, je raye d’un trait rageur. Le SAV est très accessible, peu compétent et pas sympathique du tout. Résumé des faits :

  • Il y a 6 mois, après 2 ans et demi de fonctionnement parfait, mon powerbook G4 cramait son slot mémoire. Problème connu par Apple, prise en charge et remplacement de la carte mère.
  • Il y a 1 semaine, la nouvelle carte mère rencontre la même défaillance. J’appelle Apple qui m’indique qu’un geste commercial sera effectué, car la même panne en moins de 6 mois, c’est décevant. Je suis autorisé à déposer ma machine au SAV Apple de Strasbourg (Bemac pour les nommer), ce que j’effectue 2 jours après.
  • En début de semaine, Bemac me rappelle pour m’informer qu’Apple refuse la prise en charge.
  • Scandale avec la hotline Apple, qui ne bouge plus : une première réparation a été effectuée, basta, chacun sa merde.

Objectivement, si on m’avait refusé une nouvelle prise en charge, j’aurais compris. J’aurais été déçu, mais j’aurais accepté. La machine a désormais 3 ans, la carte mère a déjà été changée, la garantie sur la réparation est de 3 mois et a expirée… Ok, ok. Je suis une bonne poire, j’accepte. En revanche, je trouve absolument détestable le procédé consistant à commencer par accepter une prise en charge, pour finalement la refuser une fois la machine au SAV. J’ai fait 40 bornes pour emmener inutilement un ordinateur en SAV. On se fout de moi, et ça, je n’accepte pas. Je suis déçu, énervé d’avoir été traité ainsi. C’est pitoyable.

Je ne me fais aucune illusion : je n’ai aucun moyen de pression sur Apple, aucune preuve que la prise en charge avait été promise. L’image de fiabilité des produits Apple est à mes yeux écornée, et leur service client est irrémédiablement frappé du sceau de l’amateurisme et du mensonge.

Je ne réparerai pas mon powerbook : vu l’usage que j’en ai eu, il me semble probable que le disque dur finira par rendre l’âme, l’écran est un peu endommagé, etc… Je ne le changerai pas non plus : j’ai d’autres priorités financières. Je me contenterai d’installer une carte de 1Go sur le slot mémoire encore fonctionnel. Mais mon prochain ordinateur sera à nouveau un mac : Rien ne permet de croire que dans les 2 à 3 ans à venir, un constructeur propose un système d’exploitation aussi agréable que mac OSX. Objectivement, je ne me vois pas retourner sous windows (je le supporte déjà bien assez au boulot), à fortiori vista.

samedi, avril 12 2008

Mon powerbook est un vieux jalou

Il n'aura échappé à personne ici que je suis un peu maniaque de la bonne santé de mon powerbook. Les lecteurs fidèles savent ainsi que celui ci a été parfois un peu capricieux, et qu'il y a 6 mois, il a décidé de cramer un bout de sa carte mère. Apple me l'avait alors remplacée.

Il n'aura également pas échappé à qui que ce soit que je pars lundi prochain pour 15 jours à Moscou, pour raison professionnelles. Sur place, je vais devoir travailler, ce qui est en soit désolant. A cet effet, j'ai demandé à ma boite de me fournir un ordinateur portable, un téléphone et du cash. J'ai eu les trois. Le portable, très corporate, est un IBM thinkpad, l'anti mac par excellence: tout entier dédié à la productivité (enfin dans la limite de son système d'exploitation), moche, noir. Il fut décidé que j'en prendrai livraison vendredi.

Vendredi matin, comme d'ordinaire, j'ai démarré mon powerbook. Celui ci avait du deviner qu'un IBM allait débarquer dans l'appartement pour le weekend. Il a refusé d'émettre le "boooong" traditionnel (qui remplace le "biiiip" connu des PCistes). Il a ensuite mis une plombe pour démarrer, tout en oubliant d'activer bluetooth et wifi. Evidement, j'ai compris qu'il y avait baleine sous grain de sable: Dans un accès de détestable jalousie, mon powerbook venait de cramer un morceau de sa nouvelle carte mère...

Evidement, j'étais assez mécontent. D'une part, je déteste posséder des objets défectueux, à plus forte raison lorsque ceux ci viennent d'être réparrés. J'ai donc appeler sans délais le SAV d'Apple. Après avoir fourni mon numéro de série, le technicien -très sympathique au demeurant- m'a confirmé la prise en charge de cette panne sous garantie. Avant de constater dans le dossier de ma machine que la carte mère avait déjà été remplacée et que la prise en charge avait déjà été utilisée... Je lui ai alors donc fait remarqué que ladite soit disant nouvelle carte mère avait cramée encore plus vite que la première, et qu'un petit effort commercial serait sans doute bienvenu dans cette situation. Il n'a pas protesté, et m'a rapidement confirmé qu'une nouvelle réparation serait effectuée gratuitement.

Aujourd'hui, j'ai donc déposé mon powerbook chez Apple Strasbourg, afin qu'une seconde nouvelle carte mère lui soit greffée. D'après le technicien, il s'agira cette fois d'une nouvelle série et je ne devrais donc pas avoir à nouveau des soucis.

Ainsi, si l'image de fiabilité des produits Apple est à mes yeux une seconde fois écornée (2 problèmes après 30 mois de sans faute), il faut admettre que le service après vente est très accessible, très compétent et très sympathique. Ça compense un peu.

dimanche, janvier 27 2008

Wanted

Ventilateur droit pour macbook pro 15'

mbkpro_left_fan.png

forte récompense.

Parce que bon, le macbook de La Cigale, il fait un bruit de tracteur enrhumé, et puis, $49 sur ce site, ca va, mais $50 de plus pour FedEx, ca fait un ventilateur à $100, c'est trop.

vendredi, janvier 11 2008

La bêtise

Voulait il prouver la supériorité de son macbook pro à connecteur magnétique? Ou juste me nuire? Ou alors, c'était vraiment un accident?

J'ai fais une bêtise. Tu vas être furax. Message reçu de La Cigale lors que j'étais encore en cours, hier.

J'ai évidement immédiatement pensé à mon pauvre powerbook. Pour qu'il prenne la peine de me préparer à la catastrophe tout en étant certain que j'allais être furieux, moi qui suis généralement le calme incarné, il ne pouvais s'agir que de ça. Il sait bien que mon ordinateur, je le couve, qu'à 2 ans et demi, il n'a pas une rayure et que je ne souhaite pas consacrer de moyen financier à changer d'ordinateur avant au moins 1 an ou deux. En vérité je vous le dis: avec ma voiture, mon ordinateur est le seul bien dont la destruction pourrait vraiment m'ennuyer. Voire, me mettre en colère. J'ai bien une ou deux autres babioles auxquelles je tiens, mais elles sont à peu près indestructibles: comme mes bouquins, seul le feu en viendrait à bout. Et encore.

Evidement, je me suis immédiatement fait un sang d'encre. Je suis rapidement rentré à la maison, certain d'y découvrir mon ordinateur en pièce détachés, l'écran fendu, la coque tordue ou encore remplie de café. Je commençais déjà à le maudire et à penser à la cause l'accident. Il peut pas faire attention, bordel de merde?

Arrivé en vue de l'appartement, j'ai constaté que toutes les lumières étaient éteintes. Aurait-il fuit lâchement? Dans ce cas, c'est que c'est encore pire que tout? Il aurait détruit mon ordinateur et le disque dur timemachine de sauvegarde avec?

Je monte les étages lentement. Marche du condamné qui sait que le pire est à venir. La porte n'est pas verrouillée. Donc il est là. Il a du se cacher dans la chambre, espérant vainement que les 5 mètres entre le salon et la chambre me laisseraient le temps de me calmer.

Sur le canapé, mon ordinateur. Soigneusement fermé. Je vois bien qu'il n'est plus branché au secteur. Je vois bien que la lumière de veille est éteinte. Fébrile, j'ouvre l'écran. Rien. Pas une éraflure. Mais quoi, alors? Quoi? Craintif, j'appuie sur le bouton de mise en marche. Les ventilateurs démarrent. Le lecteur de disque effectue son processus habituel. L'écran s'allume, gris uniforme. La pomme. Le gris devient bleu, l'écran de choix d'utilisateur apparaît. Normal. Tout fonctionne à merveille. Mais quoi, alors? Il a cassé quoi, bordel? Soudain, je comprends.

Sur le tapis, le câble d'alimentation. A son extrémité, le connecteur. Massacré. Tordu, déglingué, fracassé. Mon sang se glace. Immédiatement, je saute sur le flanc gauche du powerbook. Ne me dites pas que le connecteur coté machine est en ruine! J'ausculte. Non, rien. Il a l'air normal. Rien ne semble coincé à l'interrieur. Il ne sent pas le chaud, n'est pas noirci. Je commence à souffler. J'ai trouvé le drame, et il n'est pas dramatique. La porte de la chambre s'ouvre. La Cigale, piteux. Je me suis pris le pied dans le fil, mais j'ai pas fait exprès, je suis désolé.

Evidement, j'ai fait la gueule, un peu. Mais il avait l'air encore plus ennuyé que moi. Moi, mon ordinateur et ses précieuses données étaient intactes. Après, j'ai constaté qu'Apple vendait ses adaptateurs secteurs 100 euros, la ruine. La Cigale s'engageait à me rembourser "en deux mensualité". J'ai dit que je prendrais juste une mensualité (car bon, c'est normal qu'il se prive un peu pour compenser, hein!). Une maladresse, ça arrive, et c'est moi qui gagne le plus d'argent, après tout. Et puis bon, je l'aime...

Aujourd'hui, je suis donc aller me faire arnaquer par ma marque de produits électroniques favorite. Ultime mesquinerie, les 100 euros permettent d'avoir la moitié du chargeur: le chargeur et le câble de connexion à l'ordinateur. Pour relier l'adaptateur à la prise électrique, c'est une option... Chez Apple, ils sont quand même vraiment radasse.

jeudi, novembre 22 2007

Lower

Juin 2005: Achat d'un powerbook nativement équipé de 512 Mo de Ram

Janvier 2005: Opération. Ajout de 512 autres Mo.

apropos.jpg

15 novembre 2007: le powerbook ne fait plus "booong!" au démarrage, à plusieurs reprises.

20 Novembre: "Mais pourquoi il rame comme ça, cet ordinateur?" Elément de réponse:

512.png

Après 2 ans et 5 mois, le lower slot de mon powerbook a fait pareil que toute une génération de powerbook: il a cramé. Apple a reconnu le problème et étendu la garantie à 2 ans. Je vais tenter Apple care, mais je suis pessimiste. En cas d'échec, il ne me restera plus qu'à racheter une barrette de 1Go pour la mettre dans le slot survivant. Donc dans le pire des cas, je perd 40 euros (et encore, si je ne parviens pas à revendre 2 barrettes de 512), ça n'est pas un drame. Mais ça me fait super chier, je déteste les machines fonctionnant mal ou de manière non optimale.

Edit 22 Novembre: 5 minutes au téléphone avec Bemac Mulhouse, et je leur dépose l'engin samedi prochain. Moyennant 0 euro, ils me changent la carte mère. yeaaah, Apple!

- page 1 de 3