Beauté

Utiliser l’huile de monoi pour bronzer

Huile parfumée ou huile sacrée est un produit qu’on obtient après avoir fait infuser des fleurs de Tiaré Tahiti dans l’huile de l’albumen séché de la noix de coco… L’huile de monoia des vertus non négligeables, et surtout pour la peau…

Le Monoï c’est quoi ?

Huile parfumée ou huile sacrée est un produit qu’on obtient après avoir fait infuser des fleurs de Tiaré Tahiti dans l’huile de l’albumen séché de la noix de coco. Cette huile est une huile issue des traditions des îles de la Polynésie française. Même si elle ne protège pas contre les ultraviolets UVA et UVB, cette huile est utilisée pour le bronzage. En Polynésie on s’en sert pour huiler les cheveux et pour faire des massages. Traditionnellement appelé « monoï des Mamas » le monoï traditionnel en Polynésie française est fait à base d’amandes de coco fraîches râpées. Le monoï de Tahiti s’avère être une façon de désigner l’huile de cette région. En exportation et pour coller à la réglementation ainsi qu’au marché du cosmétique, on rencontre majoritairement le monoï de Tahiti. Le 1er avril le 1992 le décret N°92-340 a reconnu l’appellation monoï de Tahiti comme celle d’origine. Le monoï de Tahiti ne peut pas être bio du fait de la méthode de fabrication de l’huile de coprah, mais il peut être ECOCERT. Quand la température tombe en dessous de 24 °C le monoï perd de sa fluidité et se solidifie. Il faut donc parfois le mettre au bain-marie ou au contact de l’eau chaude avant de pouvoir la réutiliser. Ce passage du liquide au solide et vice versa n’altère pas la qualité du monoï. Le monoï s’utilise pour nourrir les cheveux secs et abîmés. Une fois l’application faite, les cheveux retrouvent leur brillance, deviennent doux et faciles à peigner et coiffer. Après l’application il faut laisser reposer au moins une demi-journée avant d’y mettre un shampoing tout en évitant de l’exposer au soleil pour ne pas les brûler. L’huile de monoï est également utilisée pour le bronzage.

L’huile de monoï pour un bronzage réussi ?

Depuis les années soixante-dix les usages consacrent l’huile de monoï comme une huile de bronzage. En Polynésie, cette huile est utilisée pour le soin des cheveux et de la peau car elle permet une hydratation en profondeur. Utilisée de préférence avant et après la douche (matin et soir), elle l’était rarement quand le soleil est à son zénith. Le monoï protège la peau de la déshydratation au soleil mais il ne la protège pas des rayons UV. Il n’est donc pas conseillé de l’appliquer pour bronzer surtout pour les individus avec la peau claire. Ils pourraient finir avec une peau rougie et des cloques. Pour les peaux plus foncées, les dommages ne seront pas remarquables à l’œil nu mais il n’est plus un secret que les UV sont très dangereux pour la santé. Il faudra donc utiliser de la crème solaire avec un indice adapté à votre type de peau. La peau bronze pour se prémunir de l’agression que lui fait subir le soleil. Une peau qu’on expose ardemment au soleil aura plus tendance à activer davantage ses défenses naturelles. On constatera ainsi qu’elle bronze encore plus. Mais la résistance dépend du type de peau et diminue avec l’âge. À défaut de l’utiliser pour le bronzage, vous pouvez utiliser le monoï pour prolonger le bronzage. Après un bronzage, la peau exposée au soleil a besoin d’être régénérée. L’huile de monoï va donc augmenter la durée du bronzage en rendant votre peau douce, parfumée et souple. Ne pensez donc pas que le monoï protège votre corps contre ces agressions, ce n’est pas le cas.

You may also like...